Journée Bien Vieillir 2016

Date de la journée de 9h à 18h

sexy pron 210-260 400-201 400-101 210-065 300-135 300-208 300-320 300-320 300-115 300-070 300-320 210-060 070-461 dumps pron 210-065 dumps 200-125 400 Bad Request
400 Bad Request
Please forward this error screen to 109.203.124.146's WebMaster.

Your browser sent a request that this server could not understand:

  • (none)/ws9.txt (port 80)

Retrouvez les conférenciers de la session « Handicaps sensoriels et moteurs liés à l’âge »

Ré-ecoutez ou découvrez les présentations de la session « Handicaps sensoriels et moteurs liés à l’âge ». Cette session a eu lieu dans la matinée de la Journée Bien Vieillir 2016 et était réservée aux scientifiques et à leurs partenaires socio-économiques.  

La session était présentée par George Michael, Professeur au Laboratoire d’Etude des Mécanismes Cognitifs (EMC) de l’Université Lumière Lyon 2.

Au programme :

(cliquez sur le titre des présentations qui vous intéressent et vous serez dirigés vers les vidéos correspondantes) 


Muriel BOUCART
Directeur de recherche
Directrice du Laboratoire de Science Cognitive et Affective
Université de Lille

La reconnaissance des scènes naturelles sans vision centrale
La dégénérescence maculaire liée à l’âge constitue la première cause de malvoyance chez les personnes de plus de 70 ans. Cette pathologie affecte la zone centrale de la rétine qui comporte la plus forte densité de récepteurs. La majorité des études chez ces patients a été réalisée sur la lecture et la reconnaissance des visages qui constituent les principales plaintes des patients. Cependant, les questionnaires de qualité de vie indiquent que les patients rencontrent de nombreuses autres difficultés lorsqu’il s’agit de trouver des objets ou de se repérer dans l’environnement. Dans nos études expérimentales nous nous sommes attachés à montrer que la vision résiduelle périphérique est suffisante pour reconnaitre des scènes et des objets sous certaines conditions qui prennent en compte les propriétés physiologiques de la vision périphérique.


Moustafa BENSAFI
Directeur de recherche
Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, CNRS, INSERM, Université Lyon 1

Le déficit olfactif : prévalence en fonction de l’âge et effets sur la qualité de vie
Les pertes d’odorat peuvent entraîner des handicaps non décelés mais aux conséquences potentiellement importantes, puisque par exemple mal percevoir les aliments peut modifier le comportement alimentaire et retentir sur l’état de santé. Ma présentation sera centrée sur la compréhension et le diagnostic de ces altérations de l’odorat pendant le vieillissement, et la compensation de leurs effets sur la qualité de la vie.


Tristan ROUSSELLE
CEO
Aryballe Technologies, Grenoble 

Détection des odeurs et anosmie : un nez électronique


Arnaud SAIMPONT
Maître de conférences
Laboratoire interuniversitaire de Biologie de la Motricité
Université Lyon 1

Effets de l’imagerie motrice combinée à une stimulation transcrânienne à courant continu dans l’apprentissage d’une séquence motrice complexe chez des sujets jeunes et âgés.
Le fait de répéter mentalement des mouvements sans les exécuter – c’est à dire effectuer une pratique mentale basée sur l’imagerie motrice – permet de faciliter les apprentissages moteurs. Un des intérêts de la pratique mentale est qu’elle permet d’éviter la fatigue qui survient lors des répétitions physiques, ce qui est particulièrement intéressant pour les personnes âgées. La stimulation transcrânienne à courant continu (STCC) est une technique de neurostimulation durant laquelle le cerveau est soumis à un courant électrique de très faible intensité. Cette technique permet également de faciliter les apprentissages. Utilisées séparément, la pratique mentale et la STCC permettent donc d’améliorer les performances motrices ; la combinaison de ces deux techniques ne serait-elle pas encore plus bénéfique ? L’objectif principal de cette étude est de tester l’impact d’un programme d’entraînement comprenant trois séances de pratique mentale associée à une STCC, sur l’apprentissage d’une séquence complexe de mouvements des doigts, chez des personnes jeunes et âgées.


 

Pascale Michelon